Accueil

Une légende amérindienne presque oubliée va revenir au beau souvenir de son peuple.

Juste un livre - Le livre La déesse des loups Tome 1 : Morsure de Mathilde Bonnard

Titre du livre : La déesse des loups Tome 1 : Morsure

Auteur : Mathilde Bonnard

Résumé : À la mort de ses parents, le monde d'Alexandra Schmitt bascule dans une sombre et infernale spirale.

Orphelines, sa famille ne peut l’accueillir elle et sa soeur jumelle : ils sont donc contraints de les séparer.

A contre cœur, Alexandra quittera la France pour rejoindre sa tante au Canada. Les adieux sont glacials et la rivalité fraternelle n’a jamais été aussi pesante.

Arrivée dans son nouveau lycée, elle rencontre Dyami, un mystérieux amérindien aussi séduisant que détestable, qui apporte une lueur dans toute cette obscurité et l’éloigne du point de non-retour. Quel lourd secret porte-t-il ?

Rejetée, trahie, l’adolescente retrouve ses démons et tente de mettre fin à ses jours. C’est alors qu’elle revient à la vie grâce à la magie d’une légende indienne : La Déesse des Loups.

Le mythe oublié, renaît.

Ce volume 1 fut une très jolie surprise, surtout après les premiers chapitres ou l’héroïne perd sa famille se retrouve au Canada chez une tante qu’elle ne connaît et se retrouve dans un lycée avec des jeunes de plusieurs ethnie dont amérindienne…

Finalement les chapitres m’ont permis de découvrir une histoire originale, des personnages attachants, parfois dépressifs voir suicidaires au début pour Alexandra, et Dyami le jeune amérindien est ancré dans ses à priori vis-à-vis de cette blanche venue de France et les blancs en général.

Il va être alternativement : sauveur puis agresseur avec ses remarques méchantes, alors qu’il ne la connaît pas. Il l’accable de tous les pêchés de l’humanité. Jusqu’à ce qu’il s’avoue qu’il tient à elle.

Et Alexandra, va se laisser mourir de faim et lorsqu’elle sera à l’article de la mort, elle choisira la vie. Mais une vie changée.

Dans ce livre on passe par toute les émotions, on a envie de secouer l’héroïne, afin qu’elle sorte de sa dépression et arrête d’être insensible à ce qui l’entoure et de l’encourager, puis on compatit avant de la traiter d’idiote tout en se disant que par moment elle l’a bien cherché. On regrette également son aveuglement et son entêtement.

Quant à Dyami on a envie de l’étrangler quand il est injuste et méchant, de l’encourager quand il en manque et de regretter son obstination vers la fin.

J’ai passé un bon moment lors de cette lecture et j’ai hâte de découvrir le tome 2 dès qu’il sortira !

Article écrit le 11/11/2019, par Cécile