Accueil

Bah zut, tout le monde ne rêve pas d'aller en Laponie ?

Juste un livre - Le livre Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite de Juliette BONTE

Titre du livre : Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite

Auteur : Juliette BONTE

Résumé : Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostérones.

Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Au premier coup d’œil ces deux personnages se détestent, ils ne se supportent pas dans la même pièce et pourtant ils doivent cohabiter car son meilleur ami à lui et sa meilleure amie à elle : sont en couple depuis six mois. Six mois qu’ils se lancent des pics et se font des vacheries !

Au fil des pages on apprécie les joutes verbales, les fourberies de Blade et Charlie. Du choix de destination de vacance honni proposé par Blade au plan drague parti en live à cause de Charlie. Autant vous dire qu’on a aucun temps mort et on rigolera plus d’une fois à la lecture. Et puis une circonstance va forcer les deux jeunes gens à faire réellement connaissance et …

On appréciera fortement que le retournement de sentiments ne se fait ni dans les 10 premières pages, ni dans les 10 dernières. On a ainsi le temps de suivre l’évolution et d’apprécier chaque événement à sa juste valeur !

Vous souhaitez lier l'article, vous pouvez copier l'adresse de l'article en

Poser un commentaire

Article écrit le 30/12/2020, par Cécile